Zéro de conduite de Jean Vigo (1933) Les fraises sauvages de Igmar Bergman (1957) La collectionneuse de Eric Rohmer (1967) Wanda de Barbara Loden (1970) Family life de Ken Loach (1971) Salamandre de Alain Tanner (1971) Nathalie Granger de Marguerite Duras (1972) Les Arpenteurs de Michel Soutter (1972) Mes petites amoureuses de Jean Eustache (1974) Général Idi Amin Dada de Barbet Schroeder (1974) Si j' te cherche j' me trouve de Roger Diamantis (1974) Au fil du temps de Wim Wenders (1976) L'empire des sens de Nagisa Oshima (1976) Elle deux de Marta Meszaros (1977) La vie de Jesus de Bruno Dumont (1977) My dinner with André de Louis Malle (1981) A nos amours de Maurice Pialat (1983) Papa est en voyage d'affaires de Emir Kusturica (1985) Le sacrifice de Andreî Tarkovski (1986) Agent trouble de Jean-Pierre Mocky (1987) La double vie de Véronique de Krzystof Kieslowski (1991) Tiens ton foulard Tatiana de Aki Kaurismaki (1993) La promesse des frères Dardenne (1995) La rencontre de Alain Cavalier (1996) Reprise de Hervé Le Roux (1996) La moindre des choses de Nicolas Philibert (1996) Ressources humaines de Laurent Cantet (1999) Little Senegal de Rachid Bouchareb (2000) La sociologie est un sport de combat de Pierre Carles (2001) Brodeuses de Eléonore Faucher (2003) 10e chambre de Raymond Depardon (2003) Quand la mer monte de Yolande Moreau et Gille Porte (2004) Roger Diamantis ou la vraie vie de Elise Girard (2005) Bamako de Abdferrahmane Sissako (2006) Les climats de Nuri Bilge Ceylan (2006) Dans la vie de Philippe Faucon (2007) Séraphine de Martin Provost (2008) Versailles de Pierre Schoeller (2008) Zéro de conduite de Jean Vigo (1933) Les fraises sauvages de Igmar Bergman (1957) La collectionneuse de Eric Rohmer (1967) Wanda de Barbara Loden (1970) Family life de Ken Loach (1971) Salamandre de Alain Tanner (1971) Nathalie Granger de Marguerite Duras (1972) Les Arpenteurs de Michel Soutter (1972) Mes petites amoureuses de Jean Eustache (1974) Général Idi Amin Dada de Barbet Schroeder (1974) Si j' te cherche j' me trouve de Roger Diamantis (1974) Au fil du temps de Wim Wenders (1976) L'empire des sens de Nagisa Oshima (1976) Elle deux de Marta Meszaros (1977) La vie de Jesus de Bruno Dumont (1977) My dinner with André de Louis Malle (1981) A nos amours de Maurice Pialat (1983) Papa est en voyage d'affaires de Emir Kusturica (1985) Le sacrifice de Andreî Tarkovski (1986) Agent trouble de Jean-Pierre Mocky (1987) La double vie de Véronique de Krzystof Kieslowski (1991) Tiens ton foulard Tatiana de Aki Kaurismaki (1993) La promesse des frères Dardenne (1995) La rencontre de Alain Cavalier (1996) Reprise de Hervé Le Roux (1996) La moindre des choses de Nicolas Philibert (1996) Ressources humaines de Laurent Cantet (1999) Little Senegal de Rachid Bouchareb (2000) La sociologie est un sport de combat de Pierre Carles (2001) Brodeuses de Eléonore Faucher (2003) 10e chambre de Raymond Depardon (2003) Quand la mer monte de Yolande Moreau et Gille Porte (2004) Roger Diamantis ou la vraie vie de Elise Girard (2005) Bamako de Abdferrahmane Sissako (2006) Les climats de Nuri Bilge Ceylan (2006) Dans la vie de Philippe Faucon (2007) Séraphine de Martin Provost (2008) Versailles de Pierre Schoeller (2008)

À venir…

  • VOLVER I CYCLE VOIREVOIR

    Pedro Almodóvar

    à partir du 28 Juin  |  2h01  |  V.O.
    salle 1  |  Tljs à 15h15
    Madrid et les quartiers effervescents de la classe ouvrière, où les immigrés des différentes provinces espagnoles partagent leurs rêves, leur vie et leur fortune avec une multitude d’ethnies étrangères.
    Au sein de cette trame sociale, trois générations de femmes survivent au vent, au feu, et même à la mort, grâce à leur bonté, à leur audace et à une vitalité sans limites.

    13 Prix et 21 nomination dont :

    GOYA 2007
    Meuilleur Film
    Meuilleur réalisateur
    Meuilleur Actrice
    Meuilleur Second rôle féminin
    Meuilleur Musique Originale

    Bande Annonces

  • LE CRI DES FOURMIS I CYCLE LES DÉCOUVERTES

    Liliane de Kermadec

    Séance spéciale le 1er Juillet  |  1h01  |  V.F.
    Elles sont entrées étudiantes au Mouvement National de Libération Tupamaro en Uruguay dans les années soixante et elles ont lutté toute leur vie contre l’injustice et la pauvreté, d’abord par la lutte armée, ensuite dans la légalité. Elles ne regrettent rien, malgré la clandestinité, les années de jeunesse perdues en prison, la torture. Leurs histoires se heurtent aux images d’un petit pays accueillant, autrefois la « Suisse de l’Amérique », avec son goût pour la démocratie, ses oiseaux de couleur, ses pampas et les murs peints de ses maisons qui font soudain de la rue un musée à ciel ouvert. Les brèves paroles de José Mujica, Tupamaro et ancien Président de la République sonnent toujours aussi juste. 

    Bande-annonce

  • ANNA I SORTIE NATIONALE

    Jacques Toulemonde Vidal

    A partir du 5 Juillet  |  1h36  |  V.O.
    Paris. Anna, lutte au quotidien contre ses démons. Entre fragilité psychologique et excentricité, son ex-mari estime qu’elle ne peut plus s’occuper de Nathan, leur fils de 10 ans. Anna rêve alors d’une nouvelle vie, plus libre et audacieuse. Elle décide brutalement de retourner en Colombie, son pays natal, avec son petit ami et Nathan. Tout lui semble possible.

  • HOMMAGE A PATHÉ

    Du 5 Juillet au 29 Août

    Chaque semaine, une sélection diversifiée et des rencontres  |  tljs  |  V.F.
    salle 3  |  à partir de 16h
    - ANNÉES 30 -
    Semaine du 5 au 11 Juillet 

    ___MER 5___ 

    16h 
    LES MISERABLES (R. Bernard, 4h50)
    Bande-annonce
     
    21h05 AU NOM DE LA LOI (M. Tourneur, 1h35)


    ___JEU 6___ 

    16h
      LA BELLE ÉQUIPE  (J. Duvivier,1h35)
    Bande-annonce

    17h50 BOUDU SAUVÉ DES EAUX par (J. Renoir, 1h33)
    Bande-annonce

    19h40 LES GAITÉS DE L’ESCADRON (M. Tourneur, 1h25)

    21h10 ACCUSÉE, LEVEZ VOUS ! (M. Tourneur, 1h50)

    ___VEN 7___

    16h BOUDU SAUVÉ DES EAUX (J. Renoir, 1h33)

    17h50 LES MISERABLES (R. Bernard, 4h50)
    Séance suivie d’une rencontre avec Arnaud Laster, président de la société des amis de Victor Hugo

    ___SAM 8___

    16h AU NOM DE LA LOI (M. Tourneur, 1h35)

    17h50 JUSTIN DE MARSEILLE (M. Tourneur, 1h53)

    20h05 LA BELLE ÉQUIPE (J. Duvivier, 1h35)

    21h55 BOUDU SAUVÉ DES EAUX (J. Renoir, 1h33)

    ___DIM 9___

    16h LES MISERABLES (R. Bernard, 4h50)

    21h05 BOUDU SAUVÉ DES EAUX (J. Renoir, 1h33)
    Séance suivie d’une rencontre avec Jean Douchet, cinéaste, critique et enseignant

    ___LUN 10___

    16h ACCUSÉE, LEVEZ VOUS ! (M. Tourneur, 1h50)

    18h05 BOUDU SAUVÉ DES EAUX (J. Renoir, 1h33)

    19h45 JUSTIN DE MARSEILLE (M. Tourneur, 1h53)
    Séance suivie d’une rencontre avec Christine Leteux, auteure de "Maurice Tourneur, réalisateur sans frontières"


    ___MAR 11___

    16h LES MISERABLES (R. Bernard, 4h50)

    21h05 BOUDU SAUVÉ DES EAUX (J.Renoir, 1h33) 


                                                         - ANNÉES 40 -
                                          Semaine du 12 au 18 Juillet 

    ___MER 12___

    16h L’ASSASSINAT DU PERE NOEL (Christian-Jaque, 1h45) Bande-annonce

    18h GOUPI MAINS ROUGES (J.Becker, 1h30) 
    Bande-annonce

    19h45 LES ENFANTS DU PARADIS (M. Carné, 3h02)
    Bande-annonce
    Séance suvie d’une rencontre avec Christophe Gauthier, historien du cinéma

    ___JEU 13___

    16h GOUPI MAINS ROUGES (J. Becker, 1h30) 
    17h45 LES AMANTS DE VERONE (A. Cayatte, 1h45) 
    Extrait 

    19h45 PARADIS PERDU (A. Gance, 1h43) 
    Séance suivie d’une rencontre avec Elodie Tamayo, spécialiste d’Abel Gance et enseignante à l’univ. Sorbonne Nouvelle- Paris 3 

    ___VEN 14___

    16h L’ASSASSINAT DU PERE NOEL (Christian-Jaque, 1h45) 
    18h LES ENFANTS DU PARADIS (M. Carné, 3h02)
    21h10 LES AMANTS DE VERONE (A. Cayatte, 1h45) 
    Séance suivie d’un débat sur André Cayatte

    ___SAM 15___

    16h GOUPI MAINS ROUGES (J. Becker, 1h30) 
    17h45 L’ASSASSINAT DU PERE NOEL (Christian-Jaque, 1h45)
    19h45 LES AMANTS DE VERONE (A. Cayatte, 1h45) 
    21h45 PARADIS PERDU (A. Gance, 1h43) 

    ___DIM 16___

    16h LES ENFANTS DU PARADIS (M. Carné, 3h02) 
    19h20 GOUPI MAINS ROUGES (J. Becker, 1h30) 
    21h05 L’ASSASSINAT DU PERE NOEL (Christian-Jaque, 1h45) 
    Séance suivie d’une rencontre avec Christophe Gauthier, historien du cinéma

    ___LUN 17___

    16h PARADIS PERDU (A. Gance, 1h43)
    18h LES AMANTS DE VERONE (A. Cayatte, 1h45) 
    20h LES ENFANTS DU PARADIS (M. Carné, 3h02) 

    ___MAR 18___

    16h LES AMANTS DE VERONE (A. Cayatte, 1h45) 
    18h LES ENFANTS DU PARADIS (M. Carné, 3h02) 
    21h10 L’ASSASSINAT DU PERE NOEL (Christian-Jaque, 1h45)





  • LES HOMMES D’ARGILE | SORTIE NATIONALE

    Mourad Boucif

    A partir du 20 septembre  |  1h30  |  V.F.
    Avec : Miloud Nasiri, Magaly Solier, Tibo Vandenborre
    Sulayman, un jeune homme aux yeux étincelants et au visage radieux, vit au Maroc dans « la roche d’argile », en parfaite harmonie avec la faune, la flore. Orphelin, il a été élevé par un vieil ermite que l’on surnomme l’homme « aux veines turbulentes ». Sulayman a fait la rencontre de Kadija, la fille du Caïd, le chef d’une immense région. Ce dernier, assoiffé de pouvoir, accepte mal le mariage de sa fille avec un montagnard aussi pauvre. Au moment où éclate la Deuxième Guerre mondiale, le jeune potier est enrôlé de force dans l’armée française. Sulayman se retrouve à traverser des Mondes aussi inconnus pour lui qu’intrigants et dangereux. Plongé dans les atrocités de la guerre, il décide d’atteindre une certaine humanité, que ce soit dans la destinée de ce contingent de soldats marocains embarqués malgré eux dans un conflit qui, au départ, ne les concernait guère, ou chez leurs coreligionnaires français parfois méprisants, ou même chez l’ennemi allemand, aussi invisible qu’effrayant. Mais comment espérer réconcilier ce qui ne peut plus l’être ? Comment imaginer que la beauté de la nature, de l’univers, puisse encore sublimer et transcender un tel Monde qui arrive à ses limites et qui finit par s’essouffler ? Au-delà d’un film de guerre, Les Hommes d’argile est avant tout une fable sur la condition humaine.

    Bande Annonce