Zéro de conduite de Jean Vigo (1933) Les fraises sauvages de Igmar Bergman (1957) La collectionneuse de Eric Rohmer (1967) Wanda de Barbara Loden (1970) Family life de Ken Loach (1971) Salamandre de Alain Tanner (1971) Nathalie Granger de Marguerite Duras (1972) Les Arpenteurs de Michel Soutter (1972) Mes petites amoureuses de Jean Eustache (1974) Général Idi Amin Dada de Barbet Schroeder (1974) Si j' te cherche j' me trouve de Roger Diamantis (1974) Au fil du temps de Wim Wenders (1976) L'empire des sens de Nagisa Oshima (1976) Elle deux de Marta Meszaros (1977) La vie de Jesus de Bruno Dumont (1977) My dinner with André de Louis Malle (1981) A nos amours de Maurice Pialat (1983) Papa est en voyage d'affaires de Emir Kusturica (1985) Le sacrifice de Andreî Tarkovski (1986) Agent trouble de Jean-Pierre Mocky (1987) La double vie de Véronique de Krzystof Kieslowski (1991) Tiens ton foulard Tatiana de Aki Kaurismaki (1993) La promesse des frères Dardenne (1995) La rencontre de Alain Cavalier (1996) Reprise de Hervé Le Roux (1996) La moindre des choses de Nicolas Philibert (1996) Ressources humaines de Laurent Cantet (1999) Little Senegal de Rachid Bouchareb (2000) La sociologie est un sport de combat de Pierre Carles (2001) Brodeuses de Eléonore Faucher (2003) 10e chambre de Raymond Depardon (2003) Quand la mer monte de Yolande Moreau et Gille Porte (2004) Roger Diamantis ou la vraie vie de Elise Girard (2005) Bamako de Abdferrahmane Sissako (2006) Les climats de Nuri Bilge Ceylan (2006) Dans la vie de Philippe Faucon (2007) Séraphine de Martin Provost (2008) Versailles de Pierre Schoeller (2008) Zéro de conduite de Jean Vigo (1933) Les fraises sauvages de Igmar Bergman (1957) La collectionneuse de Eric Rohmer (1967) Wanda de Barbara Loden (1970) Family life de Ken Loach (1971) Salamandre de Alain Tanner (1971) Nathalie Granger de Marguerite Duras (1972) Les Arpenteurs de Michel Soutter (1972) Mes petites amoureuses de Jean Eustache (1974) Général Idi Amin Dada de Barbet Schroeder (1974) Si j' te cherche j' me trouve de Roger Diamantis (1974) Au fil du temps de Wim Wenders (1976) L'empire des sens de Nagisa Oshima (1976) Elle deux de Marta Meszaros (1977) La vie de Jesus de Bruno Dumont (1977) My dinner with André de Louis Malle (1981) A nos amours de Maurice Pialat (1983) Papa est en voyage d'affaires de Emir Kusturica (1985) Le sacrifice de Andreî Tarkovski (1986) Agent trouble de Jean-Pierre Mocky (1987) La double vie de Véronique de Krzystof Kieslowski (1991) Tiens ton foulard Tatiana de Aki Kaurismaki (1993) La promesse des frères Dardenne (1995) La rencontre de Alain Cavalier (1996) Reprise de Hervé Le Roux (1996) La moindre des choses de Nicolas Philibert (1996) Ressources humaines de Laurent Cantet (1999) Little Senegal de Rachid Bouchareb (2000) La sociologie est un sport de combat de Pierre Carles (2001) Brodeuses de Eléonore Faucher (2003) 10e chambre de Raymond Depardon (2003) Quand la mer monte de Yolande Moreau et Gille Porte (2004) Roger Diamantis ou la vraie vie de Elise Girard (2005) Bamako de Abdferrahmane Sissako (2006) Les climats de Nuri Bilge Ceylan (2006) Dans la vie de Philippe Faucon (2007) Séraphine de Martin Provost (2008) Versailles de Pierre Schoeller (2008)

À venir…

  • RETROSPECTIVE NICOLAS PHILIBERT

    NICOLAS PHILIBERT

      |  
    salle 3  |  Prochainement
    Afin de marquer la sortie du dernier film de Nicolas Philibert, 
    "De chaque instant", nous organiserons prochainement une retrospective de 4 films du réalisateurs.

    LA VILLE LOUVRE (1990 - 1h25)             
    LE PAYS DES SOURDS (1992 - 1h39)
    LA MOINDRE DES CHOSES (1997 - 1h44) 
    LA MAISON DE LA RADIO (2013 - 1h34)

  • LA BELLE EQUIPE | VOIREVOIR

    de Julien Duvivier

    Du 26 septembre au 2 octobre  |  1h35  |  V.F
    salle 1  |  Tljs à 15h15
    Cinq ouvriers chômeurs parisiens, Jean, Charles, Raymond, Jacques et Mario, un étranger menacé d’expulsion, gagnent le gros lot de la loterie nationale. Jean a l’idée de placer cet argent en commun, dans l’achat d’un vieux lavoir de banlieue en ruine, qu’ils transformeront en riante guinguette dont ils seront les copropriétaires. Ils s’attellent à la besogne avec confiance. Mais la solidarité du groupe est fragile... Le destin s’acharne sur eux. Bientôt, il ne reste plus de la joyeuse équipe que Charles et Jean qui sont amoureux de la même femme, Gina….

    Bande annonce

  • JOURNAL D’UN DISPARU I CYCLE DECOUVERTES

    Emmanuel Ostrovski et Joseph Rottner

    26 septembre  |  1h09  |  V.F
    salle 2  |  Tljs sauf mardi à 13h
    Avec : Joseph Rottner, Gianni Buscarino, Valentino Benvenuti
    Ulysse, un homme jeune encore, se retire dans une maison au pied de la montagne, sans savoir pourquoi il revient là. Au cœur de la forêt, il s’acharne à libérer un jardin enserré par les ronces. S’ouvre alors un monde ni vivant ni mort, là où naissent les sources, là où reviennent les absents…

    Bande annonce

    Séances suivies de rencontres avec les réalisateurs et/ou leurs invités

  • LA MAUVAISE EDUCATION | TRIBUNE LIBRE EDUCATION

    de Pedro Almodovar

    Jeudi 27 septembre  |  1h50  |  V.O.
    salle 2  |  20h30
    Deux garçons, Ignacio et Enrique, découvrent l’amour, le cinéma et la peur dans une école religieuse au début des années soixante. Le père Manolo, directeur de l’institution et professeur de littérature, est témoin et acteur de ces premières découvertes.
    Les trois personnages se reverront deux autres fois, à la fin des années 70 et en 1980. Cette deuxième rencontre marquera la vie et la mort de l’un d’entre eux.

    Bande annonce

    Séance suivie d’un débat avec Federico Lancialonga, professeur d’histoire du cinéma à la Sorbonne.

  • MONSIEUR BOUT DE BOIS I CYCLE JUNIOR

    Daniel Snaddon, Jeroen Jaspaert

    Du 3 au 14 octobre  |  27mn  |  V.F
    salle 2  |  Mer à 15h30 - Sam et dim à 11h30
    Monsieur Bout-de-Bois mène une vie paisible dans son arbre familial avec Madame Bout-de-Bois et leurs trois enfants. Lors de son footing matinal, il se fait attraper par un chien qui le prend pour un vulgaire bâton. Commence alors pour Monsieur Bout-de-Bois une série d’aventures qui l’entraîneront bien loin de chez lui…

    Bande annonce

  • MA MONDIALISATION I TRIBUNE LIBRE ARGENT & POUVOIR

    Gilles Perret

    Jeudi 4 octobre  |  1h26  |  V.F
    salle 2  |  20h30
    Fonds de pension, délocalisation, mondialisation font désormais partie de notre langage quotidien, mais demeurent des notions abstraites, souvent angoissantes. A travers le regard plutôt "atypique" d’un chef d’entreprise de la vallée de la mécanique de précision en 
    Haute-Savoie, le film raconte cette phase récente du capitalisme dominé par des mécanismes financiers "globaux" et implacables. 
    Victimes de leur succès, toutes les plus grosses entreprises de la vallée ont déjà été rachetées par des sociétés financières dont l’unique souci est la rentabilité maximale dans des temps records. Une illustration parfois drôle, et le plus souvent cruelle, du choc des cultures entre l’industrie et l’univers de la finance.

    Bande annonce

    Séance suivie d’un débat avec Jésabel Couppey-Soubeyran, enseignante en économie à la Sorbonne

  • LES PROJOS DE GRETA

    LUNDI 8 Octobre à 20H30

    salle 2  |  LUNDI 8 OCTOBRE à 20H30 + rencontre avec les réalisateurs

    LES PROJOS DE GRETA

    Tous les 2ème lundi du mois à 20h30, Julie Chaux investit le cinéma Saint-André des Arts pour y proposer une sélection de films, courts et moyens-métrages, de styles et d’inspirations multiples. A chaque soirée sa thématique, délibérément ouverte aux interprétations les plus libres. Un seul mot d’ordre : l’audace. Des films rares pour la plupart, certains ayant déjà un parcours en festival, d’autres exposés pour la première fois au regard du public, mais toujours impertinents, sans entrave, des films francs tireurs souvent inadaptés aux critères du cinéma officiel (et fiers de l’être !)

    LUNDI 8 OCTOBRE 20H30
    LE GRAND DUR AVEC UN COEUR TENDRE

    Leurs apparitions de film en film illuminent l’histoire du cinéma, nous émeuvent, nous enchantent, ils méritaient un thème à eux tout seuls : les durs au cœur tendre… Vous savez, ce personnage revêche, plutôt antipathique, souvent solitaire, et surtout réputé imperméable aux problèmes des autres…
    Quoi de plus réjouissant qu’un dur dont la coquille craque enfin face à une situation inattendue ? Une rencontre, un incident, la confrontation avec un autre qui va permettre à son humanité de se révéler pour le meilleur… et pour notre plus grand plaisir !

     
    Programme de 8 court-métrages :

    — “Tapi dans l’ombre“ de Nicolas Novak (24’) 
    — “La beauté du geste“ de Colin Van der Straeten (18’) 
    — “Not close enough“ de Chris Schepard (21’) 
    — “Soleil“ de Sonia Joubert (11’)  
    — “Un moment de faiblesse“ de Nicolas Paban (15’) 
    — “Pas d’ici“ de Nicolas Bellaiche (13’30) 
    — “Soury“ de Christophe Switzer (20’) 
    — “Aux battements du parloir“ de Pascal Marc (13’30) 


    Début de la séance à 20h30 précises. Entrée : 5€.
    (fermeture définitive des caisses 20mn après !)


  • TAZZEKA

    de Jean-Philippe Gaud

    10 octobre 2018  |  1h35  |  V.F.
    salle 3  |  PREMIÈRE avec l’équipe du film le mercredi 10 octobre à 20h30.
    Élevé par sa grand-mère qui lui transmet le goût et les secrets de la cuisine traditionnelle, Elias grandit au cœur d’un village marocain, Tazzeka. Quelques années plus tard, la rencontre avec un grand chef cuisinier parisien et l’irruption de la belle Salma dans son quotidien va bouleverser sa vie et le décider à partir pour la France… À Paris, Elias fait l’expérience de la pauvreté et du travail précaire des immigrés clandestins. Il découvre aussi les saveurs de l’amitié grâce à Souleymane, qui saura raviver sa passion pour la cuisine.

    PREMIÈRE avec l’équipe du film le mercredi 10 octobre à 20h30.

    Bande Annonce



  • Power to change: la Rébellion Énergétique | TRIBUNE LIBRE ECOLOGIE

    de Carl-A. Fechner

    Jeudi 11 octobre  |  1h 30min  |  V.O.
    salle 2  |  20h30
    POWER TO CHANGE - La Rébellion Énergétique présente une vision d’avenir : un système de fourniture d’énergie démocratique, durable et d’un coût abordable, à partir de sources 100% renouvelables. 
    Le film nous entraîne dans un voyage à la découverte d’un pays où des centaines de milliers de personnes — les rebelles d’aujourd’hui — transforment cette vision en une réalité concrète. Des pionniers combatifs, des bricoleurs amateurs, luttant pour la révolution énergétique grâce à des technologies innovantes et surprenantes. Passionnés et pleins d’espoir, ils acceptent les revers et célèbrent leurs succès. 
    L’avenir de l’Énergie du Monde est lié à des sources décentralisées et propres, 100% renouvelables. Ce film est un plaidoyer impressionnant pour une mise en œuvre rapide de la révolution énergétique.

    Bande annonce

    Séance suivie d’un échange avec Estelle Kleffert, ENERCOOP.

  • Les jours heureux | TRIBUNE LIBRE RESISTANCE

    de Gilles Perret

    Jeudi 18 octobre  |  1h 37min  |  V.F.
    salle 2  |  20h30
    Avec : avec Raymond Aubrac, Robert Chambeiron
    Quand l’utopie des Résistants devint réalité... Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ». Ce programme est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc.

    Bande annonce

    Séance suivie d’un échange avec Michel Dreyfus, spécialiste de l’histoire du mouvement ouvrier, notamment du syndicalisme et de la mutualité, directeur de recherche au CNRS.